Bienvenue

Il y a quelque chose d’assez grisant dans le fait de souhaiter la bienvenue à des lecteurs qui ne sont pas encore là. Mais puisque c’est l’usage, ma foi : bienvenue à vous !

Je profite de cet accueil pour répondre à une première interrogation : celle de l’utilité d’un blog de chercheur.

Déjà, il s’agit d’assurer à la recherche universitaire un minimum de visibilité. Ceux qui ont déjà essayé de trouver les sites personnels de certains enseignants-chercheurs le savent : il vaut mieux avoir du temps devant soi. Il me semble qu’en tant qu’universitaires, certains de nos centres d’intérêt sont déjà suffisamment obscurs en eux-mêmes. Inutile d’en rajouter en les privant d’une accessibilité correcte sur le web. À ce titre, la plateforme Hypothèses permet une lisibilité optimale et une centralisation efficace des données (informations, articles, billets).

Ensuite, de proposer une réception dynamique des publications universitaires. Autrefois, pour savoir ce que la communauté scientifique pensait d’une publication, il fallait attendre qu’un nom plus glorieux lui fasse l’honneur d’un éloge en note de bas de page, lorsqu’il ne se contentait pas d’une réfutation sèche et méprisante. Au mieux, donc, un délais de quelques années. Dieu soit loué, Internet nous laisse espérer une sortie rapide et définitive de cet âge obscur.

Et puis, c’était soit ça, soit une affiche publicitaire de moi en pleine rue. Il paraît que les laboratoires américains le font avec leurs chercheurs les plus renommés… malheureusement, je n’arrive plus à retrouver la source de l’information. “Quand la légende est plus belle que la réalité, alors on publie la légende”, comme dirait John Ford. Quoi qu’il en soit, je ne suis pas très photogénique, ça n’aurait rien donné. Va pour le blog, qui a l’avantage supplémentaire d’être gratuit.

Les fondations étant posées, reste à construire l’édifice qui suivra.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.