Archives par étiquette : politique

Auteurism Then and Now (University of Pittsburgh, PA, 14-15 mars 3016)

J’interviendrai aux États-Unis cette semaine dans un colloque sur l’auteurisme, organisé dans le cadre du partenariat Pittsburgh/Lyon2. J’y parlerai de la « politique des auteurs » et de ses rapports avec la politique tout court, notamment dans le cadre du face-à-face entre cinéma et mondialisation dans les années 60.

Le programme complet est ici !

Ce que les films font à la philosophie (Université Lyon 3, 17 mars 2016)

affiche

Bonjour à tous !

J’interviendrai le 17 mars prochain dans le cadre de la journée d’études « Ce que les films et les médias font à la philosophie », organisée par Mauro Carbone, Jean-Pierre Esquenazi et Luc Vancheri.

Ma communication, qui au passage sera la première de cette riche journée, s’intitule « Philosophie politique, cinématographie du politique, esthétique de la politique ». J’y parlerai de la place des études de cinéma parmi les autres savoirs traitant de la question politique, et en particulier par rapport à la philosophie.

Rendez-vous à 9h30 en salle CH-307 (Université Lyon 3, 18 rue Chevreul) !

Parution : Revue Écrans, n° 3

Le n° 3 de la revue Écrans (Classiques Garnier), consacrés à l’« expanded cinema » (cinéma élargi), vient de paraître ! Ce numéro, dirigé par Dario Marchiori, Luc Vancheri et moi-même, rassemble des articles qui interrogent les enjeux esthétiques, médiatiques, politiques ou encore phénoménologiques liés aux formes contemporaines de l’image en mouvement – qu’elles puissent encore recevoir ou non le nom de « cinéma ».

Pour ma part, je propose dans ce volume trois courts avant-propos visant à éclaircir les problématiques abordées par les contributeurs, ainsi qu’à situer ces problèmes dans le paysage esthétique actuel. Leurs titres : « Le lieu du cinéma », « Du mystère cinématographique à la politique du cinéma », et « Pour la suite de l’art ».

Le numéro est disponible sur le site de l’éditeur, ainsi que dans toute bibliothèque universitaire normalement constituée.

Parution : « Comprendre les manifestes du cinéma moderne » (revue Marges)

Le n° 21 de la revue Marges (Presses Universitaires de Vincennes), consacrés aux manifestes, vient de paraître ! Vous y trouverez notamment, en tout début de volume, mon article « Comprendre les manifestes du cinéma moderne. Vers une définition contemporaine du politique ».

Pour les abonnés Cairn, l’article est disponible en texte intégral sur cette page. Pour les autres, le volume est en vente ici.

Résumé de l’article : Si les films modernes sont pour la plupart demeurés à l’écart de l’engagement politique, ce n’est pas le cas des nombreux manifestes qui les ont accompagnés. Il faut lire dans cet écart la marque d’une politisation détournée, inadéquate aux catégories de la pensée partisane de l’époque. À partir de cette situation inédite, cet article propose trois pistes d’analyse, qui sont autant de modalités d’identification du politique au cinéma.

Journée doctorale de l’AFECCAV (Université Paris 8, vendredi 11 septembre 2015)

J’interviendrai le vendredi 11 septembre 2015 à Paris, dans le cadre de la journée doctorale de l’AFECCAV (Association Française des Enseignants-Chercheurs en Cinéma et Audiovisuel).

Ma communication s’intitule « Le message politique d’un film : problèmes de lecture », et se tiendra à 10h45 dans l’atelier « Politique du cinéma » (salle A1-181).

Franchement, moi si j’étais vous et que j’avais envie de m’écouter parler, je viendrais. Et je jetterais aussi un œil à ce joli programme provisoire.

Pelechian : le cinéma sur un fil, entre politique et cosmopolitique

[Quelques réflexions sur le film Nous (1969) d’Artavazd Pelechian, présentées lors du séminaire « Cinéma et politique » de l’Université Lyon 2, le 23/01/2015. Les lignes qui suivent sont le développement des observations orales proposées à cette occasion. Vous pouvez également télécharger ce texte en pdf.]

Continuer la lecture

Les politiques de la peur (Corey Robin, « La Peur : Histoire d’une idée politique », A. Colin, 2006)

Le terrorisme, c’est la peur mise en pratique. Rien de bien nouveau depuis ce 7 janvier, si ce n’est que la pratique, cette fois, est arrivée jusqu’à nous. Non que la peur fut absente ; les menaces de mort régulièrement reçues par les rédacteurs de Charlie Hebdo sont là pour en attester. Simplement, ce qui n’était qu’une émotion individuelle – et vigoureusement combattue par la bande à Charb – est aujourd’hui un fait national. Et malheureusement, il n’y a aucune raison que ça passe.

Continuer la lecture

Le cinéma face à la marginalité : à propos des films « Boudu sauvé des eaux » (J. Renoir, 1932), « F for Fake » (O. Welles, 1973), « Otto » (B. LaBruce, 2008) et « District 9 » (N. Blomkamp, 2009)

[Ce texte est une version formalisée et augmentée d’une intervention orale donnée le 26 septembre 2006, à Lyon, en ouverture d’une table ronde sur la marginalité organisée par les Médiations Philosophiques. Voir le programme ci-dessous. Vous pouvez également télécharger ce texte en pdf.]

Semaine cinéma et philosophie (22-26 septembre)

Continuer la lecture

Émission : Cinéma et politique

Dario Marchiori, maître de conférence en Études cinématographiques à l’Université Lumière Lyon 2, synthétise les enjeux théoriques de ma thèse dans l’émission « Rendez-vous avec l’histoire du cinéma », sur RCF.

Pour réécouter l’émission :

 

(Pour le lien vers l’émission d’origine, cliquez ici.)

Une politique sans théorie  ? Marxisme et émancipation dans le cinéma politique du Groupe Dziga Vertov

Produit d’un mémoire de Master 2 en Esthétique du cinéma sous la direction de Luc Vancheri, soutenu en mai 2013, ce texte est une tentative pour penser la politique en dehors de son attachement direct au cadre idéologique et partisan – représenté par l’affiliation du groupe Dziga Vertov au marxisme. Il en résulte une interrogation sur ce qu’une politique des formes peut désigner, sur le statut épistémologique qui est le sien, ainsi que sur les puissances d’image qu’elle est susceptible de déployer.

Télécharger ce document en pdf : « Une politique sans théorie ? Marxisme et émancipation dans le cinéma politique du groupe Dziga Vertov »

 

Pour citer ce travail :

Raphaël Jaudon, Une politique sans théorie ? Marxisme et émancipation dans le cinéma politique du Groupe Dziga Vertov, mémoire de Master 2 en Études cinématographiques, sous la direction de Luc Vancheri, Université Lyon 2, Lyon, 2013, 142 p.