Archives mensuelles : mai 2017

CM « Figures » – correction du partiel (partie « son »)

Quelques éléments de correction concernant l’exercice sur le son au cinéma.

Question n° 1 (1 point)

Comment appelle-t-on (0,25 point par bonne réponse) :

  • une source sonore potentielle, visible à l’écran, mais dont le son nest pas audible ? Réponse : « son en creux » ou « son fantôme » (les deux étaient acceptés)
  • une musique ou un bruitage qui semble indifférent au caractère tragique ou pathétique de laction ? Réponse : « son anempathique »
  • une voix ajoutée en post-production, et qui nappartient pas à la diégèse ? Réponse : « voix extradiégétique » ou « voix over » (mais surtout pas « voix off » ! Le terme désigne simplement la voix d’un personnage hors-champ, donc qui appartient à la diégèse.)
  • un motif musical associé à un personnage ou à un événement ? Réponse : « leitmotiv »

Question n° 2 (1 point)

Quest-ce que le « verbo-centrisme » du cinéma parlant, selon Michel Chion (L’Audio-vision) ?

Plusieurs éléments de réponse étaient attendus :

  • Le fait que toute la conception du film (mise en scène, montage, mixage…) soit orientée dans le but de faire écouter les dialogues le plus distinctement possible.
  • Le fait que les dialogues soient abondants.
  • Le fait que le texte soit le support principal de la progression narrative. (le plus important)
  • Le fait que tout ceci soit implicite, que le spectateur ait l’impression (trompeuse) d’assister à une œuvre complexe dans laquelle les dialogues ne représenteraient qu’une partie négligeable de l’énonciation filmique.